Conférence nationale sur les rythmes scolaires : quelles propositions ?

Suite au constat d’un taux élevé de jeunes en échec scolaire, de décrocheurs et de sorties de l’École sans diplôme, le précédent ministre a commandé une étude sur la question des rythmes scolaires.
Le rapport met l’accent sur le nombre d’heures d’enseignement globalement plus élevé en France que dans les autres pays européens : journées plus longues, semaines plus courtes et moins nombreuses.

Les propositions prévoient de découper le temps scolaire en trois temps : enseignement, accompagnement et périscolaire.
S’appuyant également sur des études concernant la chronobiologie et la chrono-psychologie, la conférence nationale a établi un certain nombre de préconisations :
• des journées moins lourdes : 5 heures d’enseignement en primaire et collège jusqu’en cinquième, 6 heures en quatrième et troisième mais 8h30 de présence au total dont la pause méridienne ;
• l’obligation d’une pause méridienne de 1h30 au moins ;
• une journée moins dense, mieux consacrée à des nouveaux apprentissages avec de nouvelles méthodes ;
• un temps d’accompagnement éducatif pour tous afin d’aider les élèves en difficulté, limiter les devoirs à la maison et développer des activités culturelles, sportives favorisant épanouissement et égalité des chances ;
• le retour à la semaine de 5 jours ;
• 38 semaines de travail au lieu de 36 et une alternance de 7 semaines d’enseignement avec 2 semaines de congé ; 6 semaines de vacances d’été ;
• un total de 190 jours de classe contre 144 aujourd’hui.

Par ailleurs le rapport prévoit de redéfinir :
• le rôle des différents partenaires (enseignants, parents, collectivités, CNAF, associations) ;
• la place des différents dispositifs extérieurs à l’école.

D’autres préconisations sont faites sur le plan pédagogique :
• une réorganisation pédagogique avec un accroissement des temps personnalisés et des temps en petits groupes ;
• le développement de l’usage des nouvelles technologies dans l’enseignement ;
• une évolution du lycée en véritable lieu de vie, ouvert en-dehors des heures scolaires strictosensu ;
• une meilleure répartition des travaux à rendre par les élèves.

L’avis de la fédération UNSA Éducation !
Les préconisations rejoignent un certain nombre de propositions de la Fédération.
Néanmoins, rien n’est dit des moyens qui seront affectés, notamment à l’accompagnement éducatif ou à l’ouverture des établissements en-dehors du temps scolaire.
Le rapport ne précise pas comment sera mise en oeuvre la concertation entre les différents partenaires pour créer les conditions d’un véritable projet éducatif partagé.
Par ailleurs, il ne suffit pas de réformer l’organisation pour que l’échec scolaire disparaisse : une meilleure formation des enseignants et de tous les acteurs éducatifs est nécessaire.

Photo : « clock 7 » par dlee

Vous pouvez télécharger ici le dossier complet en format pdf « Questions d’éduc » n°2: rythmes scolaires, rythmes de vie ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s