Garder le rythme ou donner un nouveau tempo éducatif ?

Une année se compose de plus de 8700 heures. Une grosse moitié est consacrée au sommeil et aux repas. Pour les enfants et les jeunes scolarisés, le temps scolaire ne représente qu’un quart du temps disponible. Selon les niveaux, le temps de classe varie environ de 850 à 1050 heures annuelles. Le reste est leur temps de loisirs, leur temps libre en quelque sorte !

Certes, avec quelques 900 heures de classe ou de cours en moyenne par an, le système scolaire influe considérablement sur l’organisation des journées, des semaines et de l’année, pour les élèves et les personnels d’abord mais plus globalement pour l’ensemble de la société puisque chacun est appelé à se caler et à s’organiser en fonction du calendrier scolaire (début et fin des cours, jours de classe ou non, vacances scolaires…).

Pour autant, le temps libéré par l’École n’est pas forcément vide de toute activité. En effet, il permet, entre autres et différemment de ce que peut être leur apprentissage en classe, les découvertes et les pratiques d’activités artistiques, culturelles, socioculturelles et sportives. L’ensemble de ces activités, souvent caractérisées « d’éducation non formelle » parce qu’elles ne s’inscrivent pas dans le cadre formalisé et normé de l’École (des locaux, des niveaux, des programmes, des manuels, un cadre légal…), participe activement à la mission d’Éducation en proposant d’autres approches, d’autres pédagogies, d’autres modes de relations aux autres et aux savoirs, d’autres regards sur le monde.

La question des rythmes est révélatrice d’une nécessaire approche plurielle. Les temps et les activités des enfants et des jeunes forment un tout auquel il convient de donner de la cohérence. Les différents acteurs éducatifs participent à la formation de l’esprit critique, de la coopération, de l’émancipation de tous. Articuler les temps, organiser au mieux les rythmes revient donc à penser la complémentarité éducative.

L’avis de la fédération UNSA Éducation !
Articuler les temps n’est certes pas affaire aisée. De nombreux paramètres sont à prendre en considération qui concernent tant les enfants, les jeunes et leurs familles, que les professionnels de l’Éducation, mais aussi des secteurs économiques comme celui du tourisme. Les territoires ne sont ni tous égaux, ni tous identiques face à cette question qui nécessite à la fois innovation et souplesse. Peut-être d’ailleurs qu’il conviendrait de s’interroger d’abord sur quelle éducation nous souhaitons pour quelle société.

En répondant collectivement à cette question, nous serions alors plus à même d’en déduire sa place, ses articulations et la gestion de ses différents temps dans leur cohérence et leur complémentarité.

Image : « Team with time and idea lightbulb » par Feelart

Vous pouvez télécharger ici le dossier complet en format pdf « Questions d’éduc » n°2: rythmes scolaires, rythmes de vie ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s