Un système éducatif juste et efficace

Une grande ambition pour le numérique
La machine ne remplacera ni l’enseignant ni l’éducateur. Elle peut par contre être un outil formidable au service de l’enseignement et de l’éducation. Le numérique se doit donc d’être considéré dans une triple dimension.
Tout d’abord apprendre le numérique car, comme toutes techniques et démarches, la découverte du numérique nécessite d’être accompagnée, guidée et complétée en prenant en compte les aptitudes et connaissances réelles ou supposées des élèves. Cela nécessite des enseignants formés tant au contenu et à l’utilisation des logiciels et supports qu’à la pédagogie.
Ensuite apprendre avec le numérique, car il est une source de découvertes, d’apprentissages d’une extrême richesse tant pour les contenus de connaissance que pour le développement de capacités à rechercher, à trier, à communiquer, à construire des stratégies, à réfléchir et raisonner, à échanger…
Cet apprentissage nécessite également une formation de tous les enseignants.
Enfin communiquer et échanger plus facilement grâce au numérique. Le numérique fait partie du quotidien et doit à ce titre faciliter les échanges, la communication et de nombreuses démarches au sein des établissements scolaires. Les liens avec les élèves, avec les parents, entre établissements
doivent gagner en souplesse et en efficacité grâce à l’apport du numérique.

Une École plus juste pour tous les territoires
L’École n’est pas le seul lieu d’éducation. Mission partagée avec : les familles, l’État et en particulier les personnels d’éducation, le milieu associatif, les collectivités locales. L’UNSA Éducation est favorable au développement de politiques éducatives permettant une approche cohérente, au niveau d’un territoire, des différents temps de l’enfant : temps scolaire, périscolaire ou extrascolaire.
Mettre en oeuvre de réels projets de territoire nécessite de :

  • développer les synergies entre tous les acteurs (établissements, État, collectivités, monde associatif, parents) ;
  • remettre en cause la désectorisation scolaire afin de garantir un accès prioritaire à l’établissement « de proximité », déconnecter des affectations la carte des options ;
  • compenser les inégalités territoriales.

L’EPLE est le lieu de synthèse des politiques de l’État et des collectivités. Un cadre conventionnel doit respecter les prérogatives de l’EPLE et de son conseil d’administration ainsi que les statuts des personnels et leurs missions dans une autonomie qui n’est ni l’indépendance ni la mise en concurrence des établissements les uns avec les autres.
L’autonomie n’est ni l’indépendance, ni la mise en concurrence des écoles et établissements publics ; elle ne peut se concevoir sans une régulation nationale forte et donc un pilotage affirmé du ministère et de ses services déconcentrés. L’autonomie ne peut avoir pour but que l’amélioration du fonctionnement du système éducatif par une meilleure utilisation des compétences et des initiatives au plus près des réalités locales.
Pour les écoles, un dialogue approfondi et régulier avec les autorités académiques et les élus et responsables locaux doit être institué.

Les parents, partenaires de l’École
L’UNSA Éducation défend le principe de la coéducation qui implique la participation active et effective des parents au sein du système éducatif.
Une des grandes injustices du système actuel tient à l’information très inégale des parents. Dans l’intérêt de l’enfant ou de l’adolescent, une coopération plus active s’impose entre les parents et les équipes éducatives.

Rénover l’organisation et le fonctionnement

L’école, l’établissement
Il convient de développer l’appropriation de la notion de projet, le travail en équipe, les instances de concertation et de démocratie, et de prévoir les modalités collectives de son évaluation. La mise en oeuvre d’un projet se fait dans la durée et exige des ressources garanties et une stabilité des politiques engagées. Il est indispensable d’inclure dans le service des personnels des moments de concertation, et de permettre, par des locaux adaptés, le travail en équipe.
La réalité actuelle est celle d’une grande diversité avec des écoles de taille différente, des regroupements pédagogiques, des réseaux d’écoles. L’UNSA Éducation considère qu’il ne peut y avoir de modèle unique.
Les évolutions souhaitables doivent avoir pour principal objectif d’améliorer l’efficacité pédagogique et d’offrir aux élèves les meilleures qualités d’accueil, de locaux, d’équipement, de restauration. Elles doivent donner aux écoles l’autonomie budgétaire pour la mise en oeuvre du projet d’école et faciliter la gestion administrative.
L’UNSA Éducation suivra avec attention l’expérimentation d’écoles du socle commun qui mettent en réseau collège et écoles d’un même secteur.
L’EPLE est devenu le lieu de la synthèse des politiques de l’État et des collectivités. Les collectivités territoriales vont bien au‐delà des obligations que leur impose la loi et s’immiscent de plus en plus dans le champ de l’éducation, y compris sur le terrain pédagogique. L’UNSA Éducation considère que ces relations doivent s’organiser dans un cadre conventionnel respectant les prérogatives de l’EPLE et de son conseil d’administration ainsi que les statuts des personnels et leurs missions. L’UNSA Éducation revendique que ces conventions aient une dimension tripartite : État, collectivité, EPLE, selon les compétences et attributions spécifiques de chacun des acteurs. Le pilotage de
l’établissement nécessite une équipe de direction complète (chef d’établissement, adjoints : personnel de direction et cadre administratif, fonctionnaires d’encadrement de l’État). Il revient au chef d’établissement de présider de droit le conseil d’administration de l’établissement.
La taille d’un EPLE n’est pas neutre sur les conditions d’accueil, d’apprentissage et d’orientation des élèves. Un EPLE d’une taille trop réduite ne constitue pas une entité administrative et pédagogique opérationnelle. Il faut éviter des établissements ayant un nombre d’élèves trop important, particulièrement dans les collèges et les lycées où se concentrent les difficultés liées à un environnement social ou économique défavorable.
Plusieurs voies doivent être explorées avec le souci de concilier aménagement du territoire et qualité de l’éducation.
L’UNSA Éducation est favorable à l’ouverture des établissements à la vie sociale, culturelle et économique dans le cadre de conventions. Cela implique des évolutions en termes de fonctionnement, de besoins en personnels, d’accueil, de sécurité et de responsabilité.

Les relations État‐Collectivités territoriales
Le système éducatif est une responsabilité que les textes constitutionnels confient à la Nation :
« La nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’État » (Préambule de 1946 repris par la constitution du 4 octobre 1958).
Pour autant, il convient de trouver les voies et moyens d’une coopération plus efficiente entre l’État éducateur et les collectivités territoriales auxquelles la loi a confié des responsabilités spécifiques, notamment dans les relations entre les recteurs, représentant des ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, et les régions. Cette question concerne notamment, en amont, l’élaboration de la carte des formations dans le respect du principe d’égalité d’accès aux formations publiques sur tout le territoire national.
Elle doit être traitée avec le souci exclusif d’une cohérence des politiques publiques et donc exclure toute logique de « vente par appartements ».

N’hésitez pas à visiter le site de la Refondation et à donner aussi votre avis individuellement ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s