Quel impact de la crise par pays entre 2007 et 2011 ?

Irlande – Espagne – Grèce
• Très forte baisse de l’emploi des jeunes.
• Augmentation du travail précaire.
• Explosion du temps partiel subi et du chômage de longue durée.
• Explosion du taux de jeunes pauvres ou en danger d’exclusion.
• Forte émigration.

Danemark – Portugal – Pays-Bas – Royaume-Uni – Italie – Hongrie
• Détérioration importante de la qualité de l’emploi des jeunes (emplois temporaires, temps partiel).
• Augmentation des jeunes en danger d’exclusion.

Bulgarie – Roumanie – Pologne et France
Si l’impact de la crise sur le taux d’emploi des jeunes avait été faible jusqu’en 2009, on observe une chute du taux d’emploi depuis 2010.

Suède – Finlande
• Forte diminution de l’emploi des jeunes entre 2007-2009. Une reprise est notée à partir de 2009 mais le temps partiel subi a fortement augmenté.

L’Allemagne fait figure d’exception. Augmentation de l’emploi des jeunes, diminution de l’emploi précaire et du chômage (y compris de longue durée), diminution de la pauvreté des jeunes.

Source : Les jeunes dans la crise – Chronique internationale n° 133 – IRES.

Témoignage d’Émilie Trigo – représentante de l’UNSA au comité Jeunes de la CES
La CES représente aujourd’hui 84 organisations syndicales dans 36 pays européens ainsi que 12 fédérations sectorielles européennes. Son objectif majeur est de promouvoir le modèle social européen et d’oeuvrer au développement d’une Europe toujours plus sociale. Le comité des jeunes regroupe des jeunes syndicalistes de moins de 35 ans issus des organisations affiliées à la CES.
Ce comité permet aux jeunes syndicalistes européens d’échanger sur les problématiques concernant les jeunes actuellement, de dégager des pistes communes d’action et de revendication, et de renforcer les revendications portées par la CES.
Ces deux dernières années, les différents travaux menés par le comité Jeunes sur le thème de l’emploi des jeunes a poussé la CES à demander, et à obtenir du patronat européen, l’ouverture d’une négociation dès 2012 au niveau européen sur le thème de l’emploi des jeunes.
Dernièrement, la CES a participé à l’écriture de la « Charte européenne sur la qualité des stages et de l’apprentissage » en lien avec le Forum Européen de la Jeunesse, et travaille à la mise en oeuvre de sa revendication d’une « Garantie Jeunes », instituant le fait que chaque jeune sortant du système scolaire se voit proposer dans les 4 mois un accompagnement renforcé vers l’emploi ou la formation et la garantie d’un revenu.

Photo : « Euro Banknotes » par Grant Cochrane

Vous pouvez télécharger ici le dossier complet en format pdf « Questions de société » n°1: Jeunesse : génération d’avenir ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s