Contribution à la création d’un climat scolaire favorable

Contribution du SNMSU-Unsa dans le cadre de la refondation de l’école

« Les conditions d’un climat serein doivent être instaurées dans les établissements scolaires pour favoriser les apprentissages, le bien-être et l’épanouissement des élèves. »
L’objectif de bien être à l’école concerne les élèves et les personnels, le lien étant naturel entre les deux.
La notion de bien être est actuellement la notion de santé donnée par l’OMS. « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »
Toujours pour l’OMS, la prévention des violences est une priorité de santé publique. Elle doit associer des mesures concernant l’éducation, la santé, la justice.

Identifier la qualité du climat :
C’est utiliser les outils existants (Enquête SIVIS, ICE :indice de climat d’établissement, BAM : baromètre du moral des personnels, enquêtes de victimation). C’est mettre en contribution les éléments statistiques anonymes des personnels sociaux et de santé au recueil de données des
violences subies par les élèves et non connues par l’établissement.
Après évaluation du contexte, le climat scolaire de l’établissement pourrait bénéficier des CESC et du CHSCT pour en améliorer la qualité.
Un bon « climat » qu’il s’agisse d’un établissement scolaire ou d’un autre lieu de travail, qu’il s’agisse de jeunes et/ou d’adultes ne se limite pas à l’absence d’incivilités ou de violences.
Interviennent également les notions de réussite éducative, de bien être individuel et collectif.

Prévenir :
· Développer les compétences psycho sociales de l’enfant
Dix compétences psychosociales (ou aptitudes essentielles), ayant valeur transculturelle, ont été établies par l’OMS et présentées par couple

  • Savoir résoudre les problèmes – savoir prendre des décisions.
  • Avoir une pensée créatrice – avoir une pensée critique.
  • Savoir communiquer efficacement – être habile dans les relations interpersonnelles.
  • Avoir conscience de soi – avoir de l’empathie pour les autres.
  • Savoir gérer son stress – savoir gérer ses émotions.

L’objectif de développement de ces compétences peut être suivi au quotidien dans le cadre de l’enseignement et soutenu par les projets spécifiques d’éducation à la santé.
Le développement d’une stratégie de promotion de la santé dont l’éducation à la santé nécessiterait un temps dédié lors des enseignements avec l’appui des personnels sociaux et de santé ainsi que la contribution partenaires. Lire la suite →

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s