Francetv éducation : des premiers pas maladroits

ftveduc_284-192A peine née, la petite dernière chaîne du groupe France télévision consacrée à l’éducation, FranceTV éducation, suscite une polémique. En effet, en confiant à Nathalie Bulle un dossier intitulé « Républicains contre pédagogistes : décryptage du débat pédagogique », la nouvelle chaîne de télévision éducative publique, initie de manière plus que malhabile son premier dossier pédagogique dans sa rubrique « accompagner » qui a vocation à aider les professionnels de l’éducation à réfléchir sur leurs métiers et leurs missions.

Maladroite, la plume l’est tant on sait les positions marquées de l’auteure, professeur à Paris IV. « Il faut dire que confier, sur ce sujet, un dossier à Nathalie Bulle, revient à demander à Claude Allègre d’arbitrer un débat sur le réchauffement de la planète ! » ironise Olivier Rey sur le site Eduveille qui prolonge sa réflexion en précisant : « Un coup d’œil à la bibliographie (effectivement “sommaire”, comme il est précisé) et sur la sitographie suffit à comprendre, avec une dizaine de sites implicitement présentés comme pro “républicains”, dont les blogs de Jean-Paul Brighelli ou Nathacha Polony, chercheurs bien connus en l’éducation, et, de l’autre côté, deux sites représentant des pédagogistes, les Cahiers pédagogiques et le Café pédagogique, ce qui traduit surtout un méconnaissance des courants et débats actuels. »

Malvenue, l’approche l’est surtout par cette volonté simplificatrice et caricaturale de présenter de manière binaire les débats qui agitent le monde de l’éducation. Après les dizaines de jours d’ateliers de cet été et les centaines de pages de contribution dans le cadre de la concertation pour refonder l’Ecole, le moins qu’on puisse dire est que le débat ne peut se résumer à ceux qui centrent leur enseignement sur « le maître » contre ceux qui le centrent sur « l’élève ». Cette opposition stérile, nous apparaît une justification bien aisée pour ceux qui souhaitent que justement rien ne bouge. L’UNSA Education, entend — quant à elle — contribuer à construire une école de la réussite, de l’épanouissement et de l’émancipation pour toutes et tous, les élèves comme les personnels.

Espérons qu’au-delà de cet épisode malheureux, la nouvelle chaîne éducative publique saura prendre toute sa place dans un dispositif d’accompagnement, d’information, de formation et de réflexion permanent et sous forme numérique dont tous les éducateurs ont aujourd’hui un grand besoin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s