Au-delà des mots

small__9075805380« Quand ils ont raconté l’histoire du pain au chocolat
Je n’ai rien dit
Je ne suis pas musulman

Quand ils les ont accusés d’actes contre-nature
Je n’ai rien dit
Je ne suis pas homosexuel

Quand ils ont affirmé qu’ils n’étaient pas intégrables
Je n’ai rien dit
Je ne suis pas Rom

Quand ils l’ont traité de singe
Je n’ai rien dit
Je ne suis pas noir

Maintenant qu’ils m’insultent, me discriminent, me maltraitent
Qui reste-t-il pour protester ? »

La sonnerie venait de retentir, tous les adolescents avaient quitté la classe. Le professeur regarda le texte écrit par ses élèves au tableau et il se dit qu’il y avait la matière à discuter. Qu’il garderait le texte pour son prochain cours de morale laïque. Qu’il avait eu raison de leur proposer, cet exercice :
En vous inspirant du poème de Martin Niemöller, réagissez à l’actualité.

Quand ils sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit.
je n’étais pas communiste
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit.
je n’étais pas syndicaliste
Quand ils sont venus chercher les juifs,
je n’ai rien dit.
je n’étais pas juif
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
je n’ai rien dit.
je n’étais pas catholique
Et, puis ils sont venus me chercher.
Et il ne restait plus personne pour protester

Als die Nazis die Kommunisten holten,
Habe ich geschwiegen ;
Ich war ja kein kommunist.
Als sie die Sozialdemokraten einsperrten,
habe ich geschwiegen ;
ich war ja kein Sozialdemokrat.
Als sir di Juden holten,
Habe ich geschwiegen ;
Ich war ja kein Jude.
Als sie die Katholiken holten,
habe ich nicht protestiert ;
Ich war ja kein Katholik.
Als sie mich holten, gab es keinen mehr,
der protestieren konnte.

(Texte revu par Berthold Brecht)

Il étala devant lui les citations qu’il avait notées sur une feuille pour préparer ses cours suivants :

« Ce n’est pas le singe ou le tigre que je crains dans l’homme, mais l’âne. » de William Temple

« L’homme : un millimètre au-dessus du singe quand ce n’est pas un centimètre au-dessous du porc. » de Pio Baroja Extrait de Le grand Tourbillon du monde

« Évolution inéluctable qui, parallèlement à ce grand courant partant du singe pour aboutir à l’homme, part de l’homme pour aboutir à l’imbécile. » de Boris Vian

« Le jour où le dernier des imbéciles deviendra supérieur au premier des singes, la civilisation aura fait un grand pas. » Anonyme Extrait de l’Almanach de l’os à moelle – 30 Janvier 1980

Il se demandait s’il pouvait réellement en utiliser l’une ou l’autre. Sans instrumentaliser. Mais pour faire réfléchir.

Il décida d’y penser en marchand. Il rentrerait à pied chez lui.

Dans les écouteurs de son MP3, la chanson de Brel « Les singes de mon quartier »

« …Et c´est depuis lors qu´ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier
Les singes de mon quartier »

Vraiment, il se dit qu’il y avait des mots, des phrases, des insultes qu’on ne pouvait pas laisser passer.

Qu’il fallait réagir !

Denis Adam le 13 novembre 2013

Crédit photo : Steve Wilson – over 2 million views Thanks !! via photopin cc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s