Les atouts de l’école rurale

medium_8388690207Il y a plus de 20 ans, le rapport Mauger, commandé par le ministère de l’Éducation nationale, condamnait les écoles de moins de trois classes, encore nombreuses en milieu rural. Cette condamnation était justifiée par les défauts majeurs que l’on imputait alors à l’École rurale : pas de bons résultats scolaires, élèves non formés au monde actuel, pauvreté culturelle freinant l’ouverture d’esprit des enfants, manque d’émulation des élèves du fait du nombre réduit d’élèves, absence de moyens de fonctionnement des écoles, isolement des professeurs des écoles, absence de travail en équipe, pauvreté pédagogique, désaffection des maîtres pour les postes à la campagne, etc. Ce rapport développait surtout des arguments négatifs dont certains étaient faux. Il ne valorisait pas les aspects positifs indéniables de l’École rurale.

L’École rurale est une petite structure hétérogène ancrée dans son territoire. Cette formule résume ses trois qualités principales.

L’école rurale est une petite structure

Les relations humaines
Les effectifs et le nombre de classes étant réduits, les relations humaines y sont plus apaisées. L’École joue pleinement son rôle de socialisation des enfants au sein d’un petit groupe.

L’espace
Les enseignants, les enfants ont besoin d’espace pour travailler correctement. Dans une école rurale, il y a souvent davantage d’espace. Le regroupement des petites écoles qui s’opère tend à créer des conditions plus difficiles pour les enfants, au détriment du confort apporté par la sécurité affective, relationnelle, sociale d’un petit groupe.

L’ouverture sur le monde
Manque d’ouverture des enfants, manque de rencontres avec un plus grand nombre, manque d’émulation : ces critiques pèsent peu face aux relations apaisées existant au sein de petits groupes et à l’absence de violences. Ces critiques oublient qu’aujourd’hui, les habitants des zones rurales ne sont pas isolés, sont mobiles, sortent beaucoup. Les médias occupent une place importante et ouvrent l’École rurale sur son environnement proche et sur le monde. Les écoles rurales utilisent depuis longtemps les voyages, les échanges, la mise en réseau informatique avec d’autres écoles, pour s’ouvrir sur l’extérieur. L’émulation et la motivation des élèves Dans les petites structures, l’émulation et la motivation d’apprendre des élèves reposent davantage sur la coopération et l’entraide, le désir personnel et collectif qui se manifestent dans le travail sur projet que sur la comparaison, la compétition avec les autres ou la menace brandie d’une vie difficile en cas d’échec, renforçant l’individualisme des enfants.

Les relations enseignants / enseignés
Les enseignants font attention à chaque élève, en classe et en dehors, les connaissent mieux, les suivent mieux, respectent davantage leur rythme propre. Le climat général apaisé des écoles les aide dans leur travail. Le travail collectif des enseignants Le faible nombre d’enseignants ne les empêche pas de travailler en collaboration avec d’autres équipes proches (organisation de conseils de cycles ou de maîtres en commun, mise en place d’actions communes telles que rencontres de sport, ateliers, sorties…). La concertation entre les enseignants est meilleure, le travail en commun est fréquent (programmations, harmonisations, discussions et mise en place de projets communs…). Ils intègrent les réseaux d’école ou d’enseignants pour réfléchir ensemble à leurs pratiques.

Les relations avec les parents
L’École rurale a une meilleure lisibilité pour les parents, et a un lien plus étroit avec eux. Les parents se sentent plus concernés, et participent davantage à la vie de l’école. À une période où l’implication des familles dans la scolarité des enfants est souhaitée, où des incidents interviennent parfois entre enseignants et parents, l’implication forte des parents dans les écoles rurales est une bonne chose.

L’École rurale, facteur d’intégration
L’École rurale est un facteur d’attractivité pour les habitants des petites communes. Elle joue un rôle important d’intégration des populations qui s’installent en milieu rural.

Le matériel et les équipements scolaires
Dans une école bien équipée, les enfants peuvent utiliser les ordinateurs plusieurs fois par semaine, voire par jour. Chaque enfant peut utiliser le matériel de façon plus fréquente si la commune a investi suffisamment dans son école.

L’Observatoire Éducation et Territoires (OET, ex-Observatoire de l’École rurale) constate que les écoles et les établissements ruraux des zones les plus rurales fonctionnent davantage en réseau et utilisent davantage les technologies de l’information et de la communication (TIC) que les autres écoles. Ces stratégies de rupture de l’isolement rural et montagnard sont accompagnées par les services déconcentrés de l’État (par exemple, les appuis pédagogiques et logistiques apportés par les équipes mobiles académiques de liaison et d’animation, EMALA).

Crédit photo : IAEA Imagebank via photopin cc

Vous pouvez télécharger le dossier complet en format pdf ici : «Questions d’Éduc» n°10

Publicités

Une réflexion sur “Les atouts de l’école rurale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s