Un feu qui fait du bien

001Socialter3_COUV_webLe tout nouveau magazine économique « SOCIALTER » dédié aux innovations sociales, aux technologies et aux entrepreneurs du changement, consacre son troisième numéro (sorti le 30 janvier) à l’éducation sous le titre « Allumer le feu ».

Après la finance et le logement, pourquoi un tel coup de projecteur sur les innovations éducatives ? Les rédacteurs du magazine s’en expliquent dans l’édito : 

« À l’heure où un savoir presque infini est désormais disponible sur Internet, les enseignants sont plus que jamais indispensables. Leur mission ? Donner aux élèves les clés nécessaires pour pouvoir s’orienter dans cet extraordinaire labyrinthe d’informations, de mots et d’images. Il leur faut pour cela susciter la créativité, encourager la curiosité, et développer la pensée critique et l’autonomie de chacun. Des compétences nécessaires pour répondre aux défis du monde à venir.  

Malgré les pesanteurs de nos systèmes éducatifs, des professeurs et bénévoles inventent chaque jour de nouvelles manières d’enseigner et d’apprendre dans le monde entier. Si nous avons choisi d’aborder le thème de l’éducation, c’est avant tout pour faire connaître ces innovations pédagogiques. Mais c’est également car notre magazine est animé de la même volonté : remettre en cause les cadres de pensée, favoriser l’esprit critique, susciter la créativité et l’action concrète. « L’enfant n’est pas un vase qu’on remplit mais un feu qu’on allume », disait Rabelais. Alors pour réinventer nos modèles et agir sur le monde de demain, il est plus que temps d’allumer le feu. »

Plutôt que de se lamenter une fois encore sur les mauvais résultats PISA et les échecs de notre système éducatif, le dossier fait ici le choix de mettre en évidence des projets qui marchent et qui innovent et de montrer que –malgré les lourdeurs du système- c’est possible dans l’école publique, que c’est déjà en route, que les personnels d’éducation sont déjà mobilisés pour s’attaquer au décrochage, prendre en compte les nouveaux rapports aux savoirs, permettre aux enfants d’apprendre à être…

Et puis il y a aussi des exemples qui viennent d’ailleurs dans le monde… car là encore, nous sommes plus intelligents à plusieurs et souvent bien inspirés de se servir des inventions de nos voisins, plus ou moins proches.

Sans cacher les difficultés, en s’interrogeant sur les véritables apports ou pas des technologies comme les Moocs, montrer que l’éducation est un levier essentiel pour inventer et agir sur le monde de demain est une idée rassurante. Un grand souffle d’optimisme, plus que salutaire dans la sinistrose actuelle.

Nous ne pouvons qu’adhérer à cette démarche, puisqu’elle est également la nôtre.  Elle est au cœur de notre projet pour une société éducative et solidaire. Elle motive nos réflexions sur les enjeux du XXIème siècle. Elle explique nos combats contre les populistes de toutes sortes, empêcheurs d’avancer, tenants du sur place et conservateurs du retour en arrière.

Denis Adam le 19 février 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s