Salut l’ami…

princerenardji2

Aujourd’hui, 30 juillet, nous sommes invités à célébrer la Journée internationale de l’amitié. C’était hier, 29 juillet, la Journée internationale pour la diversité socio-culturelle et pour la lutte contre la discrimination. Et demain ? Une double commémoration s’impose : celle de la mort (pour la Paix) de Jean Jaurès, assassiné le 31 juillet 1914 et celle de la mort (dans la guerre) d’Antoine de Saint-Exupéry, le 31 juillet 1944.

Il y aurait certainement matière à de nombreuses réflexions éducatives dans ces divers événements. Mais le hasard du calendrier les fait tomber en plein cœur de l’été, alors que les uns profitent de leurs derniers jours de vacances et que les autres aspirent enfin à une pause méritée.

Nous pouvons toutefois leur consacrer ces quelques lignes hebdomadaires. Jaurès et Saint-Exupéry semblent aujourd’hui faire l’unanimité. Le premier, bien que « patron des socialistes » à partir de 1902, est revendiqué par l’ensemble des partis politiques actuels. Quant au second, c’est davantage l’auteur que l’aviateur qui demeure célèbre et reconnu pour ses messages humanistes.

Il y a de grandes différences entre ces deux célébrités. Mais tous les deux, ils ont cru dans le progrès de l’humanité vers un monde meilleur.

En choisissant la diffusion de l’information et la défense de Dreyfus, Jaurès n’aura cessé de lutter contre les formes les plus rétrogrades d’enfermement, de désinformation, de prêt-à-penser. Il aura politiquement comme syndicalement ouvert la voie du réformisme, privilégiant l’action et les négociations aux affrontements systématiques et stériles.

Saint-Exupéry aura également prôné la tolérance, l’acceptation des différences et la nécessité absolue de dépasser les apparences pour atteindre l’essentiel. Son approche technique et poétique lui faisait espérer dans un monde en évolution, même si –à la fin de ses jours- le pessimiste d’un monde en déclin semblait le tarauder.

Sans faire d’amalgames, ni de rapprochements mal venus,  tous deux laissent un message d’espoir qu’il convient de relire et de s’approprier dans ces temps perturbées, de guerres, de conflits et, où –de nouveau- la haine de l’autres, le refus des différences, les intégrismes de toutes sortes semblent s’imposer.

On trouvera sans efforts dans leurs œuvres comme dans leurs vies bien des illustrations utiles afin d’agir pour la diversité socio-culturelle et pour la lutte contre la discrimination. D’autres pages, d’autres faits, illustreront bien le besoin d’amitié entre les gens comme entre les peuples.

En cette fin juillet, voici donc quatre célébrations en trois jours qui –par diverses facettes- délivrent un même message :

Le message de l’ami Jaurès,

Le message de l’ami Saint-Ex,

Un message de Paix et d’Humanité.

Salut l’ami…

Denis Adam, le 30 juillet 2014 (Journée internationale de l’amitié)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s