Éduquer à l’égalité pour éduquer à la citoyenneté

abcdL’égalité femmes-hommes, corollaire de l’égalité des chances, est un aspect à part entière de  l’éducation à la citoyenneté. Pendant longtemps, le regard porté à l’école sur les garçons et les filles s’est limité à une éducation à la sexualité. Cette éducation, basée essentiellement sur les différences physiologiques, était principalement axée sur la santé. Puis, peu à peu, la prise de conscience du rôle et de la place inégaux de l’une et de l’autre au sein de la société a mis en exergue le besoin d’une éducation à l’égalité, aux valeurs de respect de l’autre sexe et au refus des préjugés et des stéréotypes. Cette éducation, nécessairement transversale, devient peu à peu une réalité, grâce entre autre, à la mise en place de  différents  programmes, tels que les ABCD de l’égalité.

Devenir un citoyen-une citoyenne respectueux (se) de l’autre

Le socle commun de connaissances et de compétences identifie précisément le respect de l’autre sexe et le refus des préjugés et des stéréotypes parmi les compétences sociales et civiques que tout élève doit acquérir.

La mission du système éducatif est de faire réussir chacun et chacune, de la maternelle à l’Enseignement supérieur. Cette réussite implique aussi que les valeurs d’égalité et de respect, garantes de la formation d’une  citoyenneté  aboutie, soient transmises dès le plus jeune âge.

Depuis 1989, « les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d’Enseignement supérieur […] contribuent à favoriser la mixité et l’égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d’orientation. […] Ils assurent une formation à la connaissance et au respect des droits de la personne ainsi qu’à la compréhension des situations concrètes qui y portent atteinte. […] Les écoles, les collèges et les lycées assurent une mission d’information sur les violences et une éducation à la sexualité.» (Article L. 121-1 du Code de l’éducation)

La convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif 2013-2018 rappelle comment le système éducatif peut s’engager pour  permettre

  • l’acquisition et la transmission d’une culture de l’égalité entre les sexes ;
  • le renforcement de l’éducation au respect mutuel et à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes ;
  • l’engagement pour une plus grande mixité des filières de formation à tous les niveaux d’études.

Par ailleurs, partant du principe que « les stéréotypes entre les filles et les garçons contribuent à freiner la marche vers l’égalité hommes-femmes », le  Commissariat général à la stratégie et à la prospective a publié un rapport rendu public le 15 janvier 2014 : « Lutter contre les stéréotypes filles-garçons ». 30 propositions sont apportées s’articulant autour de 5 chapitres : socialisation des jeunes enfants ; orientation scolaire et métiers ; inégalités et discriminations filles-garçons dans les outils pédagogiques, les pratiques éducatives et la socialisation scolaire ; inégalités et différences filles-garçons dans les pratiques sportives et culturelles des enfants et des adolescents ; la santé des jeunes au féminin et au masculin.

Les ABCD de l’égalité pour aider à la prise de conscience des préjugés, dans et hors la classe, et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes

Agir dès l’école primaire pour lutter contre la formation des inégalités filles-garçons, dès le plus jeune âge : tel est l’objectif du dispositif « ABCD de l’égalité » mis en place conjointement par le ministère de l’Éducation nationale et le ministère des Droits des femmes et expérimenté dans dix académies volontaires (plus de 600 classes) : Bordeaux, Clermont-Ferrand, Créteil, la Corse, la Guadeloupe, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Rouen et Toulouse.

Le programme « ABCD de l’égalité » a un double objectif :

  • aider les enseignants de primaire à prendre conscience de la force des préjugés et stéréotypes sexistes, y compris dans leurs propres attitudes implicites, savoir repérer et analyser des situations scolaires productrices d’inégalités entre les filles et les garçons et en tenir compte dans leurs pratiques pédagogiques ;
  • sensibiliser les élèves à l’égalité entre filles et garçons et expliquer aux enseignants comment les stéréotypes se construisent chez les enfants, afin de permettre l’orientation et la réussite scolaire de tous les élèves dans les différentes filières.

Il consiste en un ensemble d’outils pédagogiques destinés aux enseignants. Il s’agit notamment de :

  • fiches illustrées, rattachées à différentes matières du programme de primaire (littérature pour la jeunesse, histoire des arts, etc.), utilisables dans le cadre d’une séquence d’enseignement,
  • grilles d’observation des relations entre les élèves dans la classe et dans la cour de récréation.

Ce dispositif doit être évalué tout au long de sa mise en œuvre, afin de tenir compte des résultats pour la rentrée 2014.

Vous pouvez télécharger le dossier complet en format pdf ici : «Questions d’Éduc» n°13

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s