Autonomie : une liberté qui n’est ni indépendance, ni concurrence

Il est des mots magiques dont le seul fait de les prononcer devrait avoir la vertu magique de régler tous les problèmes. Des « sésame » qui ouvrent les portes sur des trésors supposés de solutions. Ainsi en est-il de la « mixité scolaire » pour reconstruire de l’égalité entre les élèves ou de l’« autonomie » des établissements lorsqu’il s’agit de résoudre tous les maux de notre système scolaire.

Mot valise « autonomie » convient d’autant mieux qu’il n’est pas défini et que sa polysémie permet d’être utilisé par tout un chacun pour porter des propositions souvent très contradictoires.

Disons-le clairement. Plus d’autonomie peut être utile. Encore faut-il préciser de quoi il s’agit.

Pour nous, l’autonomie ne peut être l’indépendance.

Introduire de la souplesse, ne signifie en rien que chaque établissement puisse s’affranchir de règles nationales et faire ce que bon lui semble. Elle ne peut être une autonomie de la concurrence qui organise la compétition entre les établissements, vise à recruter les élèves les plus susceptibles de réussir et exclut ou oriente dans des voies de relégation ceux qui subissent l’échec.

Il ne s’agit pas non plus de substituer une tutelle à une autre et de remplacer l’État par les collectivités territoriales. L’autonomie dont a besoin notre système scolaire est essentiellement une plus grande liberté d’organisation et de moyens, qui nécessite un cadre national, fixé et évalué par l’État.

Loin de l’idée d’un libéralisme débridé, qui abrogerait toutes les règles, ou confierait toutes les responsabilités aux seuls chefs d’établissement qui ne le réclament pas et pour la plupart ne le souhaitent pas, l’autonomie telle que nous l’entendons au contraire favorise la prise de responsabilité et de décision collective dans les différents conseils au sein des établissements. Il ne peut s’agir d’une autonomie de recrutement, mais elle doit permettre une plus grande souplesse dans les moyens et l’organisation des établissements. Elle redonne donc du sens et du contenu à des conventions tripartites établies entre l’Etat, les collectivités territoriales et les établissements qui nécessitent être davantage équilibrées et dans lesquelles chaque signataire doit tenir sa place et prendre ses responsabilités. Elle invite à des coopérations territoriales entre établissements et à des projets éducatifs avec les structures partenaires présentes dans l’environnement des EPLE (institutions culturelles, associations, pôles ressources…).
Sur le plan éducatif, elle permet de prendre en compte la mixité d’un public d’élèves, parce qu’elle reconnait et valorise les compétences de tous les professionnels de l’Éducation, parce qu’elle leur offre un cadre plus souple dans lequel ils peuvent proposer des démarches d’apprentissage adaptées à chacune et chacun, parce qu’elle rend possible la mise en œuvre d’une éducation réellement inclusive qui répond aux besoins spécifiques de chaque élève, de chaque territoire, de chaque équipes éducatives, dans le respect d’orientations et de procédures nationales communes.

Elle reconnait la possibilité pour chaque enseignant ou éducateur de choisir les méthodes pédagogiques les plus pertinentes et les plus adaptées. Ce choix ne peut être rendu possible que par une réelle formation professionnelle qui permet à chaque enseignant ou éducateur de maitriser les différentes pédagogies qu’il saura mobiliser et mettre en œuvre.

Considérée comme un cadre posé par l’État et permettant des marges de manœuvres locales, un renforcement de la responsabilité collective des instances internes des établissements, une capacité à développer des actions partenariales et territoriales, le développement de la mission formatrice, de recherche et d’innovation des équipes éducatives, et exclusivement dans ce sens, l’autonomie vient renforcer le service public laïque d’Éducation.

Photo : Pixabay CCO Public Domain

Publicités

Une réflexion sur “Autonomie : une liberté qui n’est ni indépendance, ni concurrence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s