Pour une attention particulière à la diversité

diversitéUn élève comme tout  apprenant est une personne singulière, avec ses propres capacités et qualités mais aussi ses manques et difficultés. L’approche inclusive donne une place à chacun parmi tous, et par là, elle interroge la norme car elle oblige la diversité. Elle fait apparaître la notion de besoins éducatifs particuliers.

Question de norme

Il n’existe pas une seule normalité, par exemple, le monde d’une personne sourde ou aveugle est un monde complet qui possède sa propre logique. Chaque personne organise ou réorganise ses normes quand une situation spécifique intervient. Un accident, une maladie ou un décrochage scolaire contraignent à modifier le cours de la vie, et donc ce qui était normal ne l’est plus. L’enjeu de l’école inclusive se trouve là, il passe par la capacité du monde scolaire à appréhender le monde propre de chaque apprenant. Il confronte chaque éducateur éducatif à un conflit de normes qui interroge le rapport à l’autre et à soi-même.

Hors catégories

La logique inclusive n’est pas réservée à une catégorie d’élèves. Dans l’idée des besoins éducatifs particuliers, la particularité est focalisée sur les besoins et non sur les individus. Elle engage une disparition lente mais programmée des catégories. Il ne s’agit pas, ou plus, de réadapter un élève à la norme générale, mais bien de construire l’apprentissage au plus près des besoins particuliers.

Croiser les regards

La diversité des publics d’élèves impose d’interagir entre professionnels de l’éducation. Le professeur ne peut assumer seul la prise en compte de toutes les problématiques personnelles des membres d’une classe. L’école inclusive est de fait un système complexe de dispositifs et de personnes qui trouvent des réponses collectives, singulières et différenciées aux besoins éducatifs particuliers. De la définition des observables jusqu’aux moyens pédagogiques et éducatifs à inventer. Et là est bien la difficulté de mise en œuvre : réussir à faire l’affaire de tous, la problématique d’un seul.

Nécessaire accompagnement des équipes éducatives

Chaque acteur éducatif : psychologue, personnel de direction, professeur, professeur spécialisé, personnel de vie scolaire, inspecteur, doit pouvoir échanger sur les pratiques professionnelles et pédagogiques, relationnelles et organisationnelles, entre eux et avec d’autres. Partager des modes de travail, des actions éducatives pour permettre la réflexion et la collaboration est indispensable pour développer les pratiques inclusives.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s