Évaluer le climat scolaire

Un diagnostic

Pour le mesurer, on pense souvent, dans les collèges et lycées, à analyser des indicateurs comme l’absentéisme des élèves ou le nombre d’exclusions de cours. Il arrive également qu’on se focalise sur les sanctions : le nombre de rapports d’incidents, ou de punitions et sanctions prononcées.

En ce sens, les données de l’enquête SIVIS (système d’information et de vigilance sur la sécurité scolaire) sont une source intéressante. Elle concerne les établissements publics et privés du second degré et est centrée sur les actes de violence les plus graves.

Plus rarement, on pense à regarder du côté de l’investissement des élèves dans les instances types CVL ou CVC. Comment ne pas faire de lien, entre l’implication des élèves dans les instances participatives et le climat d’un établissement ?

Cependant, un bon « climat » ne doit pas se limiter à une meilleure assiduité des élèves ou à une baisse des incivilités et faits de violences. Différentes notions sont à prendre en compte lorsque l’on  parle d’un « bon climat ». L’épanouissement des élèves, la réussite éducative, et le bien-être individuel et collectif doivent impérativement être pris en compte pour parler d’un « bon » climat.

Une enquête

Il est intéressant pour évaluer le climat scolaire, de pouvoir prendre en compte la parole des élèves. C’est ce que permettent les enquêtes locales sur le climat scolaire.

Cet outil est mis à disposition des écoles et établissements volontaires. Un questionnaire anonyme est proposé aux élèves et un autre, à destination des personnels. Il permet de mesurer le ressenti de l’ensemble des élèves et personnels qui participent à l’enquête.

Dans certaines académies, les EMS (équipes mobiles de sécurité) peuvent être sollicitées pour la passation de l’enquête en assurant une information préalable à destination des élèves et personnels.

Ils peuvent également participer à la restitution pour aider à l’interprétation des résultats.

Au final, mener ce type d’enquête offre la possibilité d’objectiver les faits.

La communauté éducative peut ainsi élaborer un diagnostic et initier une démarche d’amélioration du climat scolaire.

Vous pouvez vous abonner au QDE 39 « Kévaluthon ? », c’est gratuit, ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s