La démarche Qualéduc

La recommandation du Parlement européen et du Conseil du 18 juin 2009 « établit un cadre européen de référence pour l’assurance qualité dans l’enseignement et la formation professionnels » pour les améliorer, sur des bases communes.

Auto-évaluation et assurance qualité sont préconisées, fondées sur l’amélioration continue (prévoir, faire, vérifier, corriger).

Boîte à outils de descripteurs et indicateurs, adaptable aux besoins de particuliers pour améliorer « l’efficacité et l’équité des systèmes d’éducation et de formation ».

La loi d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013 affiche deux objectifs majeurs :

  • élever le niveau des qualifications
  • diminuer le nombre de sorties sans diplôme.

Le guide Qualéduc

Dans le cadre du projet européen QALEP le MEN/MESRI publie en 2016 Qualéduc, un Guide d’auto-évaluation en lycée.

19 fiches thématiques proposées, organisées et augmentables : parcours et formation.

Sur chaque fiche figure un préambule avec textes de référence, des séries organisées de questions fondées sur le cycle d’assurance qualité, construit selon la roue de Deming :

  1. Planification (buts, objectifs),
  2. Mise en oeuvre,
  3. Vérification (évaluation des résultats),
  4. Correction (ajustements).

Un modèle écossais

En 2015-16, une série de rapports, « How good is our early learning / school / college ? », fonde un cadre de référence des unités d’enseignement sur l’auto-évaluation et l’accompagnement au changement : « Regarder en interne /en externe / devant ».

Un système d’inspection et de contrôle, cède le pas en octobre 2017 à un nouveau système d’auto-évaluation, réflexif et accompagné, visant l’amélioration des compétences collectives.

Les indicateurs généraux en sont : gouvernance et management, qualité des apprentissages,et réussite des élèves, avec une question-clé : quelle est la capacité à conduire le changement ?

Crèches, écoles, collèges et lycées et composantes universitaires sont amenés à :

  • identifier ce qui fonctionne bien et ce qui doit être amélioré,
  • produire un Rapport Évaluatif associé à un Plan de conduite du changement,
  • décrire la méthodologie, les approches adoptées et le contexte d’évaluation.

Les données ayant servi à l’évaluation sont conservées.

Les personnels d’inspection d’Éducation Scotland :

  • proposent soutien et objectifs aux équipes,
  • recueillent des indices pour évaluer la pertinence du Rapport, des Plans associés, des outils d’évaluations et des progrès réalisés. Les rapports sont soumis à vérification et validation.

Vous pouvez vous abonner au QDE 39 « Kévaluthon ? », c’est gratuit, ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s