Théâtres, Cinémas, expos, musées, …. Vous nous manquez !

C’est quand on perd les choses, qu’on se rend compte à quel point on y tient.

Les lieux culturels devaient rouvrir leurs portes mi-décembre. Il sont à nouveau fermés depuis le 29 octobre et une réouverture ne semble même pas envisagée avant le 7 janvier.

Pour l’UNSA Éducation, les apports artistiques et culturels participent à la construction de chaque individu, permettent l’ouverture aux autres et au monde, luttent contre les stéréotypes et les enfermements.

Peut-on vraiment considérer la culture comme non essentielle ?

Selon Jean-Pierre Changeux,(Du vrai, du beau, du bien, éditions Odile Jacob), lorsque nous regardons une œuvre d’art, de la dopamine une substance chimique se libère. Celle-ci provoque un état de satisfaction et de bien-être.

Lors d’une représentation théâtrale, l’effet miroir se produit et réveille notre empathie. Ainsi l’art stimule nos émotions.

Selon une enquête de chercheurs de l’University College de Londres, publiée dans le British Journal of Psychiatry, « Les visites culturelles réduisent les risques de souffrir de dépression au cours de la vie : 32 % de risques en moins de tomber en dépression en devenant senior, quand on se rend au cinéma, au théâtre ou au musée plusieurs fois par an. Le chiffre grimpe à 48 % de risques en moins pour ceux qui s’y rendent une fois par mois ou plus. »

Selon une étude d’un laboratoire marseillais et publié dans Journal of experimental medicine ,le stress affaiblirait les défenses immunitaires.

Lorsque le corps est stressé, le taux de cortisol augmente. Si les neurotransmetteurs tel que la dopamine, l’endorphine, la sérotonine ou l’ocytocine se libèrent, alors le taux de cortisol baisse.

Il est donc intéressant de se questionner sur la place de la culture dans notre société.

Si l’art favorise les hormones du plaisir qui permettent de baisser le stress et augmenter les défenses immunitaires ; Pourrions-nous considérer qu’aller au théâtre favorise le bien être et donc semble plus qu’essentiel dans cette période très anxiogène ?

« La culture c’est comme la confiture plus on en a plus on l’étale » Il serait temps de rouvrir au plus vite les pots avant que la date de péremption nous empêche de consommer nos si bons produits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s