Les compétences psychosociales pour former des citoyens.

Comment la communauté éducative peut développer ces compétences psychosociales chez l’enfant et l’adolescent, dans le but de former des citoyens ?

Les interventions précoces développant les compétences psychosociales des enfants dès leur plus jeune âge sont parmi les stratégies de prévention les plus efficaces. En commençant dès l’école maternelle, les élèves acquièrent des habitudes de vie, propices à un développement personnel et favorisant le bien-être.

La respiration en maternelle


En classe de petits moyens grands, Sophie commence sa journée par des exercices de respiration. « On apprend à inspirer, bloquer notre respiration 3 temps, puis expirer tout l’air. Chaque jour le rituel est mis en place et peut être également répété lors de moments de grande agitation. »

Le Yoga en GS CP

Eva, enseignante en grande section CP pratique le « petit yoga » tiré de la revue « Pomme d’Api » au retour de la pause déjeuner. Les élèves apprécient beaucoup cet instant car « Même la maîtresse fait le et se met à faire le dos rond puis le dos creux pour détendre toute la colonne vertébrale » explique Loan.


La gestion du stress en SEGPA

En 4ème SEGPA, Sandrine utilise une technique hypnotique qui consiste à saturer le mental pour le « déconnecter un instant ».

L’exercice consiste à compter jusqu’à 100 tout en fixant son regard sur ses mains entrecroisées, faire tourner les pouces dans un sens, puis changer de sens à 5 à chaque fois en comptant de 5 en 5. En plus de cela, elle demande de taper des pieds toutes les dizaines. Pendant ce temps, l’enseignante explique le besoin de calmer son mental, pour favoriser la détente et ainsi permettre une bonne concentration pour la suite du travail.
Lorsque la gestion émotionnelle individuelle est acquise ou du moins se met en place, les enfants et adolescents peuvent construire ensemble les compétences sociales.

La communication bienveillante en primaire


À l’école élémentaire Maurice Genevoix, les enseignantes dans la cour de récréation utilisent les outils de la communication non violente (intitulée également communication bienveillante) pour permettre aux élèves de mieux communiquer entre eux.


Cette communication se déroule en 4 temps. Observation, sentiments, besoins et demandes.
L’enseignante rassemble les protagonistes du confit en leur donnant leurs responsabilités. Elle les guide comme une médiatrice sans accorder de jugement.
L’enfant donne les faits, l’émotion dans laquelle il se trouve, puis explique ce qu’il a ressenti et enfin formule une demande.
L’autre protagoniste revient sur les faits avec sa propre vision, puis verbalise ce qu’il a compris de son camarade. Pour conclure, ils trouvent ensemble une solution de réparation et d’évolution de la situation pour prendre soin du besoin de chacun.


Les compétences psychosociales jouent un rôle essentiel dans le développement des individus. Elles
peuvent également prévenir les comportements à risques. Il semble donc nécessaire de les travailler le plus tôt possible pour former des citoyens.

Vous pouvez télécharger gratuitement le magazine  » Questions d’Éduc » N°42 en cliquant sur ce lien.

https://www.unsa-education.com/Questions-d-Educ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s