La culture va-t-elle renaître de ses cendres ?

Reléguée à la place de « non essentielle » la culture va-t-elle renaître de ses cendres ?

Jeux de mots dans le dictionnaire de la culture :

L’intermittence : On joue 6 mois puis on ferme 6 mois ? Est ce vraiment pour cela qu’on les appelle les intermittents ?

Une salle de spectacle : Espace « sale » et activateur de prolifération de bactéries et virus. Peut on considérer que les lieux de culture sont « sales »? Alors que les supermarchés sont « propres » à accueillir des consommateurs à touche touche entre l’emmental et le saint nectaire ? Est ce qu’une propre de spectacle aurait le droit d’ouvrir ?

Jouer sur les mots reste certainement notre dernière façon de jouer actuellement tant que les lieux culturels restent portes fermées. Heureusement que les livres nous ont permis, de pouvoir continuer à voyager. Ouvrir les ailes de la 1ère et la 4ème de couverture pour se laisser transporter hors du temps et de l’espace.

Cette nouvelle forme de culture aura toutefois permis de se prendre pour le Roi-Soleil dans son salon, en pyjama, en allant visiter le château de Versailles, de partir explorer la grotte Chauvet armé d’une torche tel un Sapiens du paléolithique et se retrouver nez à nez avec un mammouth et un rhinocéros laineux…

ou encore tel un Indiana Jones du XXIe siècle, découvrir les merveilles du tombeau de Ramsès VI, pharaon de la XXe dynastie (environ 1100 av. J.-C.), dont le long couloir orné de hiéroglyphes mène à un impressionnant sarcophage de granit.

Il serait donc intéressant de se demander : « Mais à qui profite le crime ? »

61% des français ont déclaré avoir passé plus de temps à regarder des films, des séries, la télévision pendant le confinement selon l’étude Harris Interactive pour ManoMano.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, à la fin du premier semestre 2020, il y aurait 8,62 millions d’abonnés à Netflix France, selon une étude publiée par le site Comparitech. Cela représente 1,9 millions d’abonnés supplémentaires, soit une hausse de 30% en seulement six mois.

Les autres plateformes de VOD enregistrent également des hausses significatives depuis cette dernière année.

Les écrans auront eu la part belle durant ces temps de confinement. Comment les spectateurs vont-ils permettre à la culture de retrouver toute sa place « essentielle » dans nos vies et dans cette société ?

Comment le monde de la culture va-t-il rouvrir en toute sérénité et sécurité pour les plus réticents. Quelles inventions et réflexions vont émaner de cette souffrance d’absence de culture ?

Est-ce-que les nouvelles pratiques de « culture dans son salon » donneront envie à ce nouveau public de découvrir les œuvres d’arts dans leur milieu et ainsi franchir les portes d’un musée, d’un théâtre…?

Comment faire pour qu’un film vu sur Netflix tout seul chez soi donne envie d’aller voir un film au cinéma dans un partage d’expérience esthétique en collectif ? 

Certains imaginent déjà un drive-in ; assis bien confortablement dans sa voiture, la nuit tombante, lumières tamisées, autoradio branché sur une onde adéquat, un écran géant … puis le signal est lancé et on se laisse emporter par le film !

Il faudra sans doute passer par des phases de rapprochement pour retrouver petit à petit notre liberté culturelle et permettre à notre phénix de renaître de ses cendres avec des adaptations qui révolutionneront ce nouveau monde….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s