La FCPE dénonce l’inceste #StopInceste

La FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) appelle à lever un tabou. En lançant le 4 juin, journée mondiale des enfants victimes innocentes d’agression, la campagne nationale de sensibilisation pour lutter contre l’inceste propose 4 affiches à destination des élèves de la maternelle au lycée.

Selon une enquête IPSOS menée pour l’association Face à l’Inceste en 2020, 10 % des Français auraient été victimes d’inceste. Ce qui sur une classe représente 2 à 3 élèves. L’information est la première étape primordiale pour permettre aux victimes d’en prendre conscience. C’est pourquoi 4 affiches ont été réalisées par les dessinateurs Nishant Choksi et Pavo pour la FCPE.

Sur ces 4 affiches, un doigt soulève la jupe d’une jeune femme , un enfant refuse de jouer au papa et à la maman avec son grand-père, une main se glisse dans le t-shirt d’une petite fille et deux jeunes filles se promènent en s’interrogeant par rapport au #BALANCE TON PORC « Et quand ton porc et aussi ton père ? Il y a un hashtag ? »

Aussi troublantes que parlantes, ces affiches permettent de dénoncer ce qui n’est pas la norme acceptable pour un jeune ou un enfant. A travers ces illustrations, la FCPE veut faire passer comme message que :« Ce sont les enfants qui doivent connaître leurs droits, savoir ce que leur famille a le droit, ou pas, de faire. Ils doivent le savoir dès leur plus jeune âge, comprendre cet interdit majeur qui les protège, être confortés dans la certitude que le monde des adultes, et en particulier en milieu scolaire, est de leur côté. »

Sur toutes les affiches, on retrouve le 119 (service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger) ou l’incitation à se rendre sur le site allo119.gouv.fr.

La fédération de parents d’élèves, propose également un accompagnement des élèves tout au long de leur scolarité par des psychologues pouvant recueillir la parole. Il demande donc «  que plusieurs fois dans la scolarité des élèves – à l’entrée en CP, en 6e et en seconde, des rendez-vous avec des psychologues spécifiquement formés soient organisés »

A l’UNSA Éducation, nous soutenons ce genre d’initiative qui permet de lever le tabou de la sexualité et de détecter les violences subies par les jeunes plus rapidement. Nous appuyons les propos de la FCPE en rappelant que les psychologues scolaires pourraient effectuer ce genre de détection si ils étaient plus nombreux.

Nous considérons également que les acteurs de la sphère éducative ont un rôle à jouer dans la levée du tabou de la sexualité. Avec des éducateurs formés sur la question, l’éducation à la sexualité fait partie des leviers également pour accompagner ces affiches renvoyant à des situations miroirs pour les victimes.

https://www.fcpe.asso.fr/actualite/stopinceste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s