Un projet d’AMAP réalisé par des étudiants en BTS

Dans le cadre du dispositif «Mon ESS (labo de l’Économie Sociale et Solidaire) à l’École » développée par L’ESPER (Économie Sociale Partenaire de l’École de la République).

Les étudiant·es de 1ère année BTS Gestion de la PME (petite ou moyenne entreprise) au lycée Jean Moulin à Montmorillon (86) ont mis en place un projet d’AMAP.

Qu’est-ce que l’ESPER?  

L’ESPER est une association qui réunit 45 organisations : mutualistes, coopératives, associatives ou syndicales à vocation éducative et de l’Économie sociale et solidaire (ESS). Elle a pour objectif de promouvoir les valeurs de l’ESS au sein de l’école de la République. L’UNSA éducation est membre actif de celle-ci.

Qu’est-ce que le dispositif : « Mon Entreprise Sociale et Solidaire à l’École »

« Mon ESS à l’École » vise à promouvoir l’Économie Sociale et Solidaire auprès des jeunes de la maternelle au lycée. Ce dispositif permet de découvrir les fondamentaux (citoyenneté, coopération, démocratie, lucrativité limitée, solidarité …) en proposant aux équipes éducatives d’accompagner leurs élèves dans une démarche de projet.

Qu’est-ce qu’une AMAP ?

Une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP) est un partenariat entre un groupe de consommateurs et une ou plusieurs fermes, basé sur un système de distribution de « paniers » composés des produits de la ferme. 
Les AMAP sont : pour le paysan, le maintien de l’activité agricole par la garantie de revenu et pour le consommateur, des aliments frais, de saison et souvent biologiques.

Le projet :

Dans le cadre d’un enseignement de Culture économique juridique et managériale appliquée, les étudiant·es de 1ère année BTS Gestion de la PME ont organisé une vente de plants et paniers de légumes d’un maraîcher de proximité auprès de la communauté éducative.

Après avoir étudié les caractéristiques de l’économie sociale et solidaire, les étudiants ont réfléchi à la création d’une entreprise. Trois projets ont été étudiés et c’est finalement la création d’une AMAP qui a été retenue.

Cette démarche a eu pour vocation de responsabiliser les jeunes en menant des actions telles que :

– mettre en relation ses adhérent·es avec un maraîcher ou une maraîchère,

            – élaborer un contrat entre l’AMAP et le maraîcher ou une maraîchère,

                        – organiser la distribution de paniers,

                                   – communiquer au travers de flyers, affiches, réseaux, …

Afin d’expérimenter le projet, une opération test a été lancée en amont pour évaluer la faisabilité et la pérennité du projet.

Les jeunes ont ainsi participé à un projet entrepreneurial, collectif et d’utilité sociale qui a permis à ces jeunes de devenir des acteurs à part entière d’un projet écologique.

POUR ALLER PLUS LOIN: https://www.unsa-education.com/magazines/questions-deduc-n43-2/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s