Lyon dit voir la ville avec les yeux des élèves

Après une année de concertation avec sa population, la ville de Lyon lance un projet éducatif qui revendique d’avoir été construit « à hauteur d’enfant ».

Pour construire son nouveau projet éducatif, la ville de Lyon a choisi le mode « doux ». Une concertation au sens le plus large possible qui a mobilisé 700 enfants, 3.700 parents, 800 acteurs éducatifs au cours d’ateliers d’expression, d’enquêtes et de réunions de quartier. L’Éducation Nationale, le tissu associatif culturel, sportif et de l’éducation populaire ont été, eux aussi, fortement impliqués dans ce tour d’horizon de qui avait été déjà fait et de ce que les citoyen·nes, grand·es et petit·es, souhaitaient voir pour les années à venir.

L’enjeu était important sur le plan politique ; à l’issue des élections municipales, la ville était passée avec fracas sous la bannière verte des écologistes. Après quelques mois, les médias s’étaient « émus » d’un menu scolaire sans viande dans les assiettes, provoquant vives réactions et débats enflammés dans l’opinion publique. Le calme revenu, la municipalité lyonnaise pouvait se concentrer sur son projet, elle qui se savait attendue au tournant.

Trois axes porteurs

Ce nouveau projet s’articule en trois axes : l’éducation à la transition écologique, l’éducation à la citoyenneté, à l’engagement et émancipatrice, l’éducation coconstructive, plus juste, plus solidaire et plus inclusive. Dans ces grands axes sont recensés 27 objectifs opérationnels comme l’incitation des enfants à la pratique du vélo (objectif 7), contribuer à un environnement apaisé pour mieux vivre ensemble (objectif 14) ou encore encourager la participation active des parents en partant de leurs préoccupations et envies d’engagement (objectif 27) pour ne citer que les intitulés parmi les plus novateurs.

En termes de partenariat et de dialogue concerté, le projet éducatif bénéficie d’un suivi effectué par un conseil éducatif à l’échelle de la ville, qui prend lui-même appui sur des collectifs éducatifs locaux à l’échelle des quartiers. Le conseil éducatif comporte un comité d’orientation et des collectifs travaillant sur les projets thématiques. Enfin, il est prévu que des rencontres annuelles d’arrondissement aient lieu avec les différents collectifs locaux.

Sur le papier, cet ambitieux projet qui apparaît comme un socle vertueux dédié à l’initiative éducative partagée regroupe de nombreuses valeurs et idée-forces portées par notre fédération, l’UNSA Éducation : la coconstruction de l’école avec les parents, le partenariat au sein d’une large communauté éducative, la transition écologique, la solidarité et l’inclusion, l’émancipation par le bien-être et la curiosité sollicitée de l’enfant, qui n’est pas seulement un élève mais un citoyen en devenir. Nous suivrons donc avec intérêt la réalisation de ce programme prometteur qui suscite pour l’instant beaucoup d’engouement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s