Ce que peut l’école dans les quartiers populaires

« Parce que chaque élève compte » est un formidable livre collectif qui donne à voir ce que peut l’école en quartiers populaires. Sans idéaliser mais en partageant des démarches, des projets menés avec des enfants, des adolescents, leurs parents, des partenaires extérieurs et bien évidemment sous l’impulsion et le fort engagement d’enseignants, d’équipes éducatives. C’est le second ouvrage proposé par le collectif « Territoires vivants de la République » composé d’acteurs et actrices éducatifs animés par le souci de déconstruire les trop nombreux préjugés sur les quartiers populaires. 

« L’heure est venue de dire tout ce que peut l’école, ce qu’elle réussit, et les trajectoires qu’elle infléchit. » Effectivement, on les écoute en les lisant, tous ces professionnels qui chaque jour sont au rendez-vous de leurs métiers, inventent, innovent, ne comptent pas leurs heures pour accompagner les élèves et leurs familles. Et pour ceux-ci qui osent raconter, combien en font autant en toute discrétion ? C’est très inspirant, réconfortant et stimulant de lire tous ces courts témoignages qui nous livrent des pédagogies, des méthodes de travail, des difficultés, des réussites, et la reconnaissance exprimée par les enfants et les jeunes d’avoir pu vivre de tels parcours de réflexion. Enseignement de la Shoah, projet « identité » avec l’artiste JR, La France des Bellhoumi mis en théâtre en lycée professionnel, écriture mémorielle, exposition Ilan Halimi, guerre d’Algérie, …: autant de sujets réputés pas faciles pris en charge sans esquives et avec exigence.

Comme le dit Philippe Meirieu dans la postface, « ce livre est un véritable livre d’émancipation, au sens propre du mot. L’émancipation, c’est la capacité de chaque être à se dépasser, et à ne pas se trouver enfermé dans une origine, une essence, une identité qui lui ont été attribués à un moment donné par la société ou par l’école. »

Pour s’émanciper, il faut être accompagné, mis en confiance par des professionnels reconnus et respectés. En lisant cet ouvrage, nous, lecteurs et lectrices, collègues, nous contribuons à cette reconnaissance qui ne vient pas toujours du système lui-même. Et, ce faisant, nous nous inspirons, nous nous remotivons. Un grand merci à l’équipe des « Territoires vivants de le République ».

Références:

Parce que chaque élève compte, enseigner en quartiers populaires,

sous la direction de Mohand-Kamel Chabane et Benoit Falaize

Les éditions de l’atelier et L’école des lettres, août 2022, 16 euros

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s