L’enquête Enabee prête à se déployer

Début mai 2022 commence l’enquête ENABEE sur la santé mentale des enfants de 3 à 11 ans. 

Cette étude vise à mesurer les évolutions du bien-être des enfants de la maternelle au CM2. 

Le but de celle-ci est d’orienter les pouvoirs publics à mettre en place une stratégie de prévention, une prise en charge et accompagnement des enfants qui à ce jour est trop faible voire inexistante. 

Lors des précédents mois, une enquête pilote s’est déroulée dans les académies d’Orléans-Tours et Créteil. Des réunions de comité de pilotage ont permis d’ajuster le protocole en s’appuyant sur les retours des acteurs du ministère de l’éducation, de la santé et des représentants de parents. 

L’UNSA Éducation a été force de proposition dans ce dispositif et reste active pour améliorer et faire évoluer le programme. 

De mai à juin 2022, 30 000 élèves, issus de 600 écoles publiques et privées sous contrat vont participer à cette grande enquête nationale. 

Cette enquête est tripartite pour les élèves du CP au CM2 avec 3 questionnaires différents : enseignants, parents et enfants. Pour les élèves d’école maternelle seuls les enseignants et parents répondent aux questionnaires.  

Les établissements sont tirés au sort et tous les répondants sont en droit de refuser de participer. 

Durant 1h 30, sur le temps de classe, les élèves de l’école élémentaire répondent à un questionnaire ludique sur tablette. Ce sont des enquêteurs IPSOS qui supervisent la passation. Pendant ce temps, l’enseignant peut également répondre aux questionnaires pour chaque élève de sa classe.  

L’élève s’identifie à Dominique, le personnage interactif et répond aux propositions formulées comme par exemple : « Est-ce-que toi aussi tu as peur du noir ? » 

Sont recherchés dans ces questions par exemple : les phobies, l’anxiété, les troubles de l’apprentissage, … afin de décrire les facteurs de risque, le niveau de bien-être et la santé mentale des enfants. 

Le volet comportement a totalement été retiré, suite à notre intervention. Nous l’avions jugé trop suggestif et permissif. Vous pouvez retrouver notre précèdent article à ce sujet.

A ce jour, seulement 200 écoles ont répondu favorablement pour participer à cette étude.  L’UNSA Éducation considère qu’une énième enquête peut être perçue comme chronophage surtout en fin d’année. 

Nous avons à plusieurs reprises demandé, lors des comités de pilotage, d’accompagner cette participation avec une reconnaissance du temps de travail des enseignants et des directeurs. Cette reconnaissance pouvait prendre une forme financière, de formation et ou de temps de décharge, afin de faciliter la mise en œuvre de celle-ci. 

Nous continuons d’œuvrer dans ce sens, car  cette enquête est utile pour faire évoluer la société et la prise en charge de celle-ci sur ce dossier. Nous restons toutefois vigilants à son application pour le bien-être des enseignants, des directeurs, des parents et des enfants. 

Site https://enabee.fr
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s