Prostitution des mineurs : tous concernés !

Comment aider un.e jeune victime de prostitution ? Se sentir démunie dans cette situation est normal. Pourtant, nous nous devons d’accompagner, prévenir, orienter pour ne pas laisser ce mineur en situation de non-assistance à personne en danger.
« Parce qu’en parler c’est le meilleur moyen pour que ça s’arrête ! »

Dans le cadre d’une recherche-action pluridisciplinaire sur la prostitution des mineurs menée avec le soutien de l’État. Le Centre de victimologie a présenté, en juin dernier, les principaux résultats de la recherche et des outils pour améliorer la prévention et le repérage des mineurs victimes de prostitution.

Ce rapport s’appuie sur des données statistiques issues des procédures judiciaires en France.

Des chiffres en hausse

Le constat des acteurs institutionnels et associatifs est unanime : la prostitution des mineurs en France s’accroit, ne se réduisant plus à la traite de mineurs d’origine étrangère.

L’aboutissement d’un parcours traumatique.

Le parcours des mineurs, victimes de cette prostitution, fait très souvent suite à des blessures émotionnelles et relationnelles. Une mauvaise santé mentale, notamment des symptômes psycho-traumatiques complexes, et des difficultés relationnelles les exposent à de plus grands risques.

Les facteurs

L’entrée dans un parcours prostitutionnel est favorisée par certains facteurs telles que :

• Les fugues
• Les rencontres avec des personnes abusant de la vulnérabilité du mineur
• L’exposition de la vie privée sur les réseaux sociaux numériques
• La facilité de mise en relation avec des personnes inconnues
• Le rapport à l’argent

Des conséquences traumatiques

Les conséquences de la prostitution sur les mineurs entraînent des risques pour leur santé. Les violences associées à la prostitution (physiques, psychologiques, sexuelles) sont quasi systématiquement rapportées par les mineurs victimes.

L’impuissance des accompagnants :

Parents et professionnels rapportent des sentiments similaires face aux faits prostitutionnels dont sont victimes les mineurs dont ils ont la charge. Ils sont confrontés à une sidération, une incompréhension et une impuissance majeures dans leur rôle de protection.

Quelques recommandations

  • L’information du grand public, des mineurs et des professionnels
  • La formation des professionnels
  • La création de lieux d’accueil
  • Systématiser un protocole de retour de fugues
  • Accompagner les jeunes, les familles et les professionnels

Ce qu’en pense l’Unsa Education

Pour accompagner ces recommandations l’UNSA éducation relaye et soutient la demande de notre syndicat d’assistant.es sociaux.ales pour la mise en en place d’un plan pluriannuel de recrutement d’assistants de service social spécifiquement à l’Éducation Nationale.

Pour le SNASEN UNSA, il faut accroître les moyens dévolus au Service Social en Faveur des Elèves de la maternelle à l’université pour :

  • Privilégier les actions préventives plutôt que les mesures curatives. 
  • Améliorer l’accueil et le suivi des élèves afin de repérer plus tôt les victimes,
  • Accompagner les professionnels et les familles.

Pour l’UNSA éducation, s’investir dans la protection des mineurs est un véritable enjeu sociétal. La formation des professionnels de l’éducation, l’accompagnement des jeunes et l’information sont essentiels pour stopper ces violences sexuelles. Nous avons tous un rôle à jouer ; infirmièr.e, CPE, éducateurs.trices ,… . La prise en charge est un travail d’équipe tout en veillant à la confidentialité.

Pour aller plus loin

Les outils de prévention et de repérage

Vidéo de sensibilisation de l’association CVM (centre de victimologie)

le rapport de recherche

Communiqué du SNASEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s