Construire, conduire un projet éducatif de territoire

PEDT, PEG, PED… Ces sigles désignent des projets éducatifs qui visent à être cohérents à l’échelle d’un territoire, département, métropole ou commune, avec une vision globale des enfants et de leurs problématiques. Le terme « global » souligne aussi une dimension partenariale élargie à toutes les actrices et acteurs ayant de près ou de loin un rôle éducatif, et ceci sur les différents temps de l’enfant, temps scolaire, périscolaire ou extrascolaire. Certaines collectivités comme la ville de Lille et le département de la Seine-Saint-Denis ont engagé avec détermination cette démarche.

Lille veut être « une ville à hauteur d’enfant » 

Pour son quatrième projet éducatif global (PEG), la ville de Lille a réuni de nombreux acteurs dont les enfants à travers une concertation. Elle consacre plus de 20 % de son budget à l’éducation et se fixe comme priorité de « lutter contre les déterminismes sociaux » et « garantir à chaque enfant le droit d’être un enfant ». 

Trois ambitions sont fixées pour ce nouveau projet : 

  • agir pour « les réussites et l’épanouissement de tous les enfants » avec la gratuité des fournitures qui était déjà en place ou le projet de garantir que chaque élève puisse partir en classe verte ou en classe de découverte pendant sa scolarité. 
  • agir sur le « bien-être des enfants dans une ville durable et plus solidaire » grâce à la poursuite de la végétalisation et de la débitumisation des cours d’écoles. De plus, la ville souhaite atteindre en 2026 un objectif de « 100 % de produits bio et locaux » 
  • développer le pouvoir d’agir des enfants dans une « ville à hauteur d’enfant » pour prendre en considération la parole des enfants et par exemple imaginer des aménagements et des usages en lien avec les enfants.

En Seine Saint Denis, être « Bien dans mon collège, bien dans ma vie »

Ce département vient d’élaborer son nouveau projet éducatif départemental (PED) : 7 millions d’euros seront consacrés chaque année aux collégien·nes jusqu’en 2027. Depuis 10 ans, cette collectivité agit au delà de ces compétences obligatoires que sont l’accueil, la restauration, l’entretien général et technique ou encore la sectorisation et les investissements. 

Son ambition est d’encourager la créativité, la coopération, la citoyenneté et la curiosité des adolescent·e·s. Pour se faire, le projet comprend près de deux cents propositions et trois objectifs :

  • Placer la transition écologique au cœur des collèges
  • Contribuer à la réussite éducative de tou·tes les collégien·nes
  • Favoriser l’émancipation personnelle de tou·tes les adolescent·es

Pour agir en faveur de la réussite des élèves, un des objectifs est de mobiliser toute la communauté éducative. Dans ce projet, la coéducation est pensée comme un préalable pour la réussite et le bien être des élèves. 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s