L’école gratuite … ne l’est pas vraiment

Le CNAL vient de publier les résultats d’une étude sur la gratuité de l’Ecole, principe fondamental de notre système éducatif. Il en résulte le constat que l’Ecole gratuite… ne l’est pas tant que ça, et qu’il persiste des coûts résiduels, qui pèsent sur les familles les plus défavorisées.

Les fournitures scolaires sont évidemment citées. Leur coût moyen, assez contenu dans le premier degré (25€ par enfant à chaque rentrée), il s’élève à 135€ dans le second degré. A multiplier par le nombre d’enfants. On comprend vite que le budget du mois est fortement grevé par ces achats.

Les sorties scolaires également, pourtant règlementairement gratuites lorsqu’elles sont obligatoires et sur le temps scolaire… Les budgets des établissements étant ce qu’ils sont, il n’est pas rare, dans les faits, de solliciter les familles à hauteur de quelques euros. Le Parcours d’Education Artistique et Culturel (PEAC) si bénéfique aux enfants de milieux défavorisés, n’est donc pas totalement gratuit…et ne parlons pas des voyages scolaires, qui laissent certains élèves privés d’y participer pour raison financière.

Autre sujet problématique : l’accès à la demi-pension. Malgré les aides financières proposées (tarif selon ressources dans le premier degré, bourses nationales et aides des collectivités territoriales dans le second degré), le prix du repas reste dissuasif pour les familles aux maigres ressources, qui ne peuvent inscrire leur enfant. Certains élèves ne déjeunent pas le midi, ou mangent mal.

Que dire enfin de tous les « à côté » sympathiques, mais uniquement lorsque l’on peut y accéder : photo de classe, billet de tombola à la fête de l’école, vente de gâteaux…

Bref, l’Observatoire des inégalités le constate : « Le France est un pays qui dépense peu pour ses élèves, en comparaison des pays riches les mieux classés dans ce domaine. Surtout pour les petites classes et l’enseignement supérieur. »

Si l’on souhaite que l’Ecole française cesse de reproduire les inégalités sociales dans les résultats et les parcours scolaires, il convient déjà de veiller à ce que l’argent ne soit pas un paramètre nécessaire pour y accéder.

Une réflexion sur “L’école gratuite … ne l’est pas vraiment

  1. Autre moyen d’éloigner les élèves en situation de handicap du droit à l »éducation, issus majoritairement de couches socio culturelles défavorisées, renforçant le principe économique selon lequel on ne va pas payer pour un handicapé qui ne rapportera que des obligations ….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s