Brexit? So what!

Mardi dernier, lors d’un congrès régional de notre fédération, le Proviseur du lycée d’accueil dans son mot de bienvenue présentant l’établissement regrettait la fin prochaine d’un partenariat prospère avec un établissement écossais, pour cause de… Brexit !

Selon le MENJ, « Le Brexit aura des répercussions sur les projets de mobilité ou de partenariat Erasmus+ impliquant des partenaires britanniques ». La participation du Royaume-Uni à la future programmation 2021-2027 d’Erasmus + dépend ainsi de l’issue de négociations incertaines durant les onze prochains mois de transition.

Ces mobilités sont un ferment culturel et de citoyenneté éclairée, qui ouvrent des esprits depuis 25 ans.

L’Union européenne (UE) a un objectif officiel de multi-linguisme.

Le Conseil de l’Union européenne a adopté le 31 mars 1995, une résolution, réaffirmée, que les élèves devraient avoir la possibilité d’apprendre deux langues de l’Union européenne autres que leur(s) langue(s) maternelle(s). L’Anglais a une place de choix ; les autres langues doivent être encore plus soutenues.

Cette possibilité pour tous les élèves de l’Union, est un ciment de culture et de citoyenneté européennes.

Aujourd’hui, à l’UNSA-Education, l’apprentissage des langues vivantes étrangères, ou régionales, revêt cette dimension d’ouverture au monde, de citoyenneté éclairée. Nos élèves, acteurs de leurs apprentissages, sont les créateurs des valeurs de demain…

Nos votes nous engagent et engagent les générations futures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s