Quand le lycée professionnel est imposé

L’enseignement professionnel est en relation avec le monde de l’entreprise et permet aux élèves d’acquérir des connaissances et des compétences. À travers les enseignements et les périodes de stages, les élèves acquièrent des savoirs mais aussi des savoirs faire dans un domaine professionnel. Les enseignants et formateurs qui les encadrent ont souvent une approche positive et pédagogique.

Il est difficile d’évoquer l’orientation des élèves sans parler de la réalité de certains lycées professionnels où certains y arrivent par défaut.

Pour l’UNSA Éducation, l’enseignement professionnel doit être une voie de réussite et une orientation choisie par les élèves qui y sont affectés. L’enseignement professionnel ne doit pas être considéré comme une voie de relégation. De nombreux professionnels le concèdent, il faut absolument s’attacher à réellement valoriser la voie professionnelle.

Témoignage

Magalie est infirmière scolaire dans un lycée professionnel industriel, elle nous rapporte ce que vivent les élèves de son établissement.

« En tant qu’infirmière, je reçois beaucoup d’élèves qui me témoignent de leur mal être à cause de leur orientation. Cela s’exprime de différentes manières : des absences répétées, des retards, un manque d’attention en classe, un non- respect du règlement du lycée, parfois une agressivité.

Le psy-EN du lycée est un interlocuteur privilégié, tout comme leur professeur principal. Mais en tant qu’infirmière, à l’écoute des élèves, je constate que l’orientation est au cœur de la problématique de certains. On constate qu’ils ont des mots durs. Certains racontent que ceux qui les encadrent et les forment veulent se débarrasser d’eux.

Ils ont l’impression de perdre leur temps. Leur décrochage scolaire est une réalité. En effet, peu d’élèves ont réellement choisi de poursuivre leur scolarité dans notre LP.

Ce n’était pas leur premier vœu ou ce sont leurs parents qui ont fait ce choix pour des raisons de proximité de domicile. D’autres racontent que le choix a été fait par les profs du collège pour ne pas qu’ils se retrouvent sans établissement à la rentrée.

Autre difficulté : pour beaucoup, il y a une réelle méconnaissance des filières proposées. Ils ne savent pas vraiment quels en sont les débouchés. De plus, il y a une confusion avec l’enseignement en alternance : ils pensent avoir intégré une filière professionnelle qui va leur permettre de gagner de l’argent en effectuant des stages. Quelle déception lorsqu’ils se rendent compte que leur formation ne correspond pas à ce qu’ils avaient imaginé ! »

Pour l’Unsa Éducation, il n’y a pas de fatalité.

L’éducation à l’orientation doit commencer au plus tôt afin d’éveiller des projections dans un avenir professionnel sans stéréotypes.

La valorisation de la voie professionnelle doit être une priorité. Dans une société en constante évolution, l’éducation à l’orientation est un enjeu majeur.

Elle doit impérativement relever d’un choix positif.

Vous pouvez télécharger gratuitement le dernier « Questions d’Educ »,ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s