Générateur de rencontres, Erasmus + fête ses 35 ans 

A l’occasion de l’anniversaire d’Erasmus + les nouvelles priorités de la programmation 2021-2027 ont été dévoilées et 35 propositions « Vers un droit à la mobilité apprenante en Europe pour tous » ont été présentées par le forum citoyen Erasmus+. 

  • 28 milliards d’euros de budget émanant de l’union européenne est prévue pour le programme Erasmus + 2021-2027. 
  • L’objectif est de passer à 10 millions de citoyens supplémentaires d’ici 2027 avec un programme plus inclusif, plus responsable, centré sur la transformation numérique, écologique et la défense des valeurs de la démocratie. 
  • 100 000 étudiants français partent chaque année. 

Depuis quelques années, les lieux d’accueil se sont diversifiés en dépassant les frontières de l’Europe.

Un programme plus inclusif

La programmation 2021-2027 vise à augmenter la participation des personnes provenant de milieux socio-économiques défavorisés. Elle prévoit également de toucher les personnes vivant en milieux ruraux et isolés ou encore les personnes en situation de handicap, tout en permettant aux petites organisations d’accéder plus facilement aux financements. Tous les états participants au programme se sont engagés à proposer des compléments financiers adaptés pour s’adapter aux besoins des jeunes et en exclure aucun.

Ouvert aux enseignants

Les étudiants qui ont vocation à devenir de futurs professeurs pourront participer à ses échanges avec un projet européen partie intégrante de leur parcours.  Avoir une expérience dans un autre pays européens avec les particularités d’un autre système scolaire serait une vraie plus-value pour le système éducatif français.

Un programme plus vert 

Le but est d’inciter les jeunes à utiliser des transports plus respectueux. Erasmus+ prévoit par exemple la prise en charge des frais supplémentaires liés à l’utilisation de modes de déplacement peu émetteurs de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, le programme Erasmus+ privilégie désormais les candidatures qui répondent aux enjeux environnementaux, en leur accordant des points supplémentaires, ainsi que celles qui forment les jeunes générations aux métiers du développement durable ou contribuent à sensibiliser les citoyens à la transition écologique.

Améliorer le volet numérique

Ainsi, le programme prévoit de développer la mobilité hybride, c’est-à-dire un mélange de cours à distance et en présentiel. Il s’agit de la développer « en tant qu’innovation pédagogique afin qu’elle corresponde à une véritable offre complémentaire des séjours à l’étranger, à la suite du Covid » indique la Commission européenne.

De nouveaux formats voient le jour, tels que des programmes mixtes intensifs, qui vont permettre des mobilités de court terme à l’étranger en complément de l’apprentissage en ligne.

35 Propositions pour l’avenir

Pour réfléchir sur l’avenir de son programme, Erasmus + a proposé à un forum citoyen composé de lycéens, étudiants, apprentis, volontaires, professeurs et jeunes demandeurs d’emploi d’établir une liste de 35 propositions . 

Dans ce rapport ” Vers un droit à la mobilité apprenante en Europe pour tous” les 35 propositions ont été réparties en cinq axes :

  • Promouvoir Erasmus+ au plus près des bénéficiaires potentiels ;
  • Faire de la mobilité une étape reconnue dans tous les parcours ;
  • Réunir les conditions favorables pour inciter les apprenants à partir ;
  • Lever les freins financiers pour une mobilité accessible à toutes et tous ;
  • Accompagner l’apprenant du début à la fin de son projet de mobilité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s